À notre retour de la baie d’Along, nous grimpons directement dans le train de nuit direction Sapa. Ça secoue pas mal, mais on en a vu d’autres! Nous arrivons à la gare de Lao Cài au petit matin et un minibus nous emmène à 1650 mètres d’altitude, dans la ville de Sapa.

On s’habille chaudement de pied en cap, ici il fait un peu frisquet : 10 petits degrés!  Et c’est parti pour notre premier jour de trek, avec notre guide de la tribu des D’Zay. Malheureusement, le temps est très couvert et on ne peut pas vraiment admirer les paysages. Après 18 kilomètres sous la pluie et dans la boue, nous arrivons chez l’habitant, dans le village de Giang Ta Chai. Le confort est très sommaire mais nous avons tout ce qu’il nous faut et nos hôtes sont adorables et très généreux.

Nous repartons le lendemain matin, avec un temps un peu plus agréable, on peu enfin voir le paysage, magnifique d’ailleurs! Sur notre route, nous croisons des villages, visitons des écoles et rencontrons des locaux. Nous découvrons leurs coutumes, leurs façons de vivre et de travailler, à 1000 lieues de tout ce que l’on connaît. Cette deuxième journée de marche nous amène dans le petit village de Su Pan, dans la tribu des H´Mong, où nous attendent nos hôtes pour la nuit. Nous préparons des nems avec la maîtresse de maison, à 30cm d’un élevage de vers à soie destinés à être grillés et dégustés. Miam! Malgré la barrière de la langue, nous passons une très bonne soirée tous ensemble, le Saké aidant!

Pour notre troisième jour, le soleil est là, on peut enfin quitter nos Kway! Après une dernière randonnée, notre « rendez-vous en terre inconnue » se termine, une expérience inoubliable. Il est temps maintenant de reprendre le train de nuit pour rejoindre Hanoi.

Publicités